Une semaine un dessert #14

913744-960x720-brookies

LE BROOKIE

Bonjour guys ! Depuis le temps que je voyais cette recette, je me suis enfin décidée à la réaliser, et cela valait le coup. Ce brookie a été dévoré en un diner. Brookie : brownie / cookie. Rien de plus simple, on met la pâte de l’un sur l’autre, au four et le tour est joué. Les dés sont lancés :

 

LA RECETTE :

 Pour le brownie :

140 g de chocolat noir
70 g de beurre
2 gros oeufs
100 g de sucre
80 g de farine
1 pincée de sel

13096e7e3e319576c3e208868f5bd214_f845

Pour le cookie :

100 g de beurre mou
120 g de sucre
1 gros oeuf
170 g de farine
1 cuillerée à café de levure chimique
100 g de pépites de chocolat
1 pincée de sel

choc-chip

Pour le brownie :

1. Placez le chocolat et le beurre coupés en petits morceaux dans un saladier en verre ou un inox et placez-les sur un bain-marie pour les faire fondre.
2. Dans un autre saladier, fouettez les oeufs avec le sucre. Incorporez la farine, le sel puis le mélange chocolat-beurre fondu.
3. Versez la préparation dans un moule carré 20×20 cm recouvert d’un papier sulfurisé.

Pour le cookie :

1. Dans un saladier, mélangez le beurre pommade et le sucre jusqu’à avoir une préparation homogène.
2. Incorporez l’oeuf et fouettez bien.
3. Puis ajoutez la farine et la levure tamisée et les pépites de chocolat.
4. Vous allez avoir une boule de pâte impossible à étaler sur la pâte à brownies. Détachez des petits tas de pâte et répartissez-les sur toute la surface du brownie.

Faites cuire environ 20 à 25 min dans le four préchauffé à 180°C.

LE RESULTAT :

 

IMG_0271

Je n’ai pas eu le temps de prendre d’autres photos, les gourmands étaient impatients de taper dedans. Aussitôt découpé, aussitôt englouti. Le cookie était croustillant et le brownie ultra moelleux. Ne vous inquiétez pas s’il ne vous semble pas cuit à 100ù, c’est tant mieux. Un brownie doit être fondant à l’intérieur, pas cuit et sec. C’est le contraste des texture qui fait toute la différence. Bizarrement, ce n’est pas si lourd que ça ni trop sucré. En revanche, c’est ultra gourmand. Personnellement, je préfère la pâte à cookie crue que cuite, j’ai donc mangé ce qui restait collait à la cuillère. Cela m’a rappelé des souvenirs d’enfance avec ma mamie. Elle achetait les sachets de cookies dans lesquels il faut ajouter un oeuf et du beurre. L’odeur qui restait sur les mains, les pépites qui tombaient et qu’on mangeait comme ça, ni vu ni connu… Quelle enfance heureuse j’ai eue ! Du coup, en lui en apportant un morceau, je lui ai dis que lors des prochaines courses il faudra qu’elle en rachète et que l’on fasse des cookies ensemble, comme au bon vieux temps. Cuisiner avec ma mamie, je crois que ce sont les souvenirs les plus précieux que j’ai avec elle ( en plus du goûter tartine de pâté maison devant « Les malheurs de Sophie » ). Voilà, spéciale dédicace à mamie Fanny qui ne sait pas se servir d’un ordi, mais ti amo ! Et vous aussi je vous aime guys, et j’espère que vous aimerez ce dessert également. Bonne dégustation et à très vite dans un prochain article !

Bisous, Ada.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s