Faire du sport, c’est… #1

laufen-joggen-strand-outdoor-1

Bonjour guys ! Aujourd’hui nous allons parler sport. Pas parce que c’est nécessaire pour perdre ces fichus 2kg sur les hanches ou avoir une taille de guêpe pour l’été. Je suis contre ces appellations de type « Bikini Body », « Corps parfait », « être belle à la plage ». Comme si la beauté se résumé à un corps athlétique et mince, grand et élancé… on est pas toutes des mannequins Victoria Secret et on nous vend des régimes et programmes minceurs à la noix. Business, marketing, pub, lobby pharmaceutique des compléments alimentaires et j’en passe, tout ça au détriment de la santé de milliers de femmes et de plus en plus d’hommes également. Je pourrais faire un article entier sur le sujet, ce qui n’est pas l’objet ici, mais je tenais à faire ces précisions avant de rentrer dans le vif de ce qui nous intéresse, à savoir le sport en tant que tel. Plein de personnes rondes, enrobées, utilisez le terme que vous voulez, font du sport. Il faut arrêter avec les préjugés du style « cette personne est grasse, elle reste assise toute la journée à bouffer McDo, tant pis pour elle si elle est obèse, moche et seule ». Sympa. Le sport ne fait pas forcément maigrir, il ne muscle pas obligatoirement non plus. Tout dépend la fréquence à laquelle on s’exerce, l’intensité, notre morphologie, notre métabolisme, l’âge, le sexe, l’alimentation, la prise de médicaments et j’en passe. Je ne suis ni coach sportif ni nutritionniste, je ne parlerai d’ailleurs pas de nourriture. Sachez simplement que faire 1h de sport par jour si vous mangez mal à côté sera totalement inutile et qu’une mauvaise alimentation est danseuse pour la santé ( cholestérol, diabète, AVC, problèmes osseux, hypertension… ). Concernant le sport, je vais vous parler de mon rapport avec lui, de mon évolution et de ce que je fais maintenant. J’ai déjà parlé du yoga dans un précédent article, je ne le mentionnerai donc pas à nouveau. Je précise juste que j’en fais au quotidien en plus de ma séance de sport. Prologue plus long que je ne le pensais, mais quand je commence à écrire, rien ne m’arrête. Je n’ai pas écris un roman pour rien. C’est bon, c’est bon guys, je rentre dans le vif du sujet.

sport-santé-proverbe

 

Pour la faire courte ( ou du moins essayer ), à l’école je détestais le sport. Petite et maigrichonne, lente, maladroite, pas souple, peu d’équilibre, peur de faire la roulade arrière, mauvaise respiration, être comparée aux autres, passer devant tout le monde… je redoutais l’EPS. Pourtant en parallèle je faisais de la gym, de la danse, un trimestre de karaté ( j’ai déménagé sinon j’aurais continué ) et de l’équitation mais bon, le cheval bossait plus que moi. Il n’y a qu’en terminale que j’aimais le sport. Il y avait step, j’ai adoré cette pratique. Nous étions en groupe de 5, nous inventions notre chorégraphie, les musiques nous les choisissions aussi. Je manquais de coordination, ce qui est toujours le cas notamment lorsque je suis des vidéos de « Barre workout » dont je reparlerai, mais je m’en fichais, je prenais du plaisir. En plus, avec mon amie Ludivine nous nous sommes inscrites à l’UNSS et c’était notre prof de sport qui faisait les cours. On s’éclatait. Surtout que nous avions opté pour 1h30 de fitness en plus des 2h obligatoires. Nos popotins brulaient, je suais, je n’en pouvais plus, mais en rentrant chez moi, après une bonne douche, qu’est-ce-que je me sentais bien ! Comme décrassée, un poids ôté de moi. Et c’était un défouloir parfait pour me changer les idées, les révisions intenses du Bac me prenaient des heures par jour, du stress aussi. C’était limite vital d’extérioriser tout ce que j’avais en moi. J’ai compris que sport : plaisir quand on trouve une discipline qui nous convient, que le prof nous convient, que l’on en fait pour de bonnes raisons et quand on est accompagné(e)s de ses ami(e)s. En plus l’inscription était de 10E il me semble, autrement dit rien du tout. Donc, faire du sport n’était pas un luxe.

P1070779_469058.88

Il peut même être totalement gratuit. Mais avant d’en arriver là, j’ai connu le sport version chère : la salle. C’était durant ma première année de droit, ou plutôt durant le second semestre. Je mangeais n’importe comment, pâtes au pesto / huile d’olive / parmesan presque tous les jours. C’est délicieux hein, mais quand on passe ses journées assise à la longue ça a des conséquences, surtout quand en attendant que l’eau boue on se gave de pain / huile d’olive / parmesan et qu’en dessert on prend une pâtisserie de la boulangerie d’à côté. Et puis bien sûr quelques heures plus tard c’est madeleines Ker Cadelac tartinées de Nutella, ou brownie, cookies et autres bonnes choses. J’avais des boutons de partout et les cheveux qui graissaient très vite à cause de cette mauvaise alimentation. Visage bouffi, cellulite, cuisses, hanches et fesses gonflées… Je n’avais pas à me plaindre de mes bras et seins qui n’était pas gros ni de mon ventre pas si gras. J’avais gardé le pli de faire des abdos et des pompes tous les jours. Fitness un jour, fitness toujours ! Mais je ne pouvais pas couper mon corps en deux et me débarrasser du bas tout gras. Seule solution : le sport. Mais je n’y connaissais pas grand chose et avec les horaires de la fac suivre des cours n’était pas évident.

patisserie_01

Avec ma coloc, nous avons décidé de nous inscrire à une salle de sport pas très loin. C’était motivant d’en faire avec elle, on s’éclatait. Il y avait tous les appareils possibles ( rameurs, vélos elliptiques, tapis de courses, des poids, ballons, tapis, appareils pour le dos, les jambes, les fessiers, barres de traction, une salle derrière pour les cours collectifs et des vélos vous savez pour ces cours où on pédale à fond pendant 45min comme si notre vie en dépendait ? Il y avait des coachs dispos à tout moment, des petites télés pour regarder « Les Anges » tout en pédalant, des vestiaires propres avec douche… bref, elle était super. Mais super chère aussi. Pourtant les 3/4 de la salle était remplie d’étudiants, quelques uns étaient nos voisins ( nous étions en résidence étudiante ), ils auraient pu faire des prix sachant que notre condition ne nous permet pas d’avoir beaucoup d’argent. Cela dit, l’accès était illimité et nous y allions 1h quasiment tous les jours, la plupart du temps entre 17h30 et 18h30, le temps de prendre le tram puis le bus histoire d’être de retour vers 19h pour le dîner. Je continuais à mal manger de temps en temps, mais le soir je me souviens consommer surtout des crudités ( carottes, tomates, concombre, radis, salade…), de la soupe, des compotes ou du fromage blanc, et si j’avais envie de sucré quelques cranberries et non pas des cuillères de Nutella. Malheureusement, nous faisions souvent des soirées, je buvais donc pas mal d’alcool et mangeais aussi beaucoup de biscuits apéro. Cela fait plus de 2 ans que je n’ai pas touché à de l’alcool, même pas du champagne pour les fêtes ou anniversaires, rien, et ça ne me manque absolument pas. Mais bon, vous savez, la vie d’étudiants… J’ai profité cette année durant de tous les vices, mais l’été venu, j’ai procédé à un rééquilibrage alimentaire et sportif. Pour conclure sur la salle de sport, je dirais que c’est très bien si vous êtes organisé(e) et motivé(e) et que votre budget vous le permet. Pour ma part, je ne regrette absolument pas mon semestre d’inscription. Il m’a aussi servi de déclic et fait aimer le sport car depuis je me suis définitivement réconciliée avec lui et il n’y a plus eue de période où je ne faisais rien.

un-club-de-sport

Comme cet article sera beaucoup plus long que prévu, j’ai décidé de le scinder en deux et j’achève la première partie ici. Je poste la suite au plus vite ! D’ici là, faites du sport 😉

 

Bisous, Ada. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s